Thomas Dutronc

Site WEBhttp://www.thomasdutronc.fr/
Participation aux Cordes Sensiblesmars 2014
Coups de cœur vidéo

Thomas-Dutronc

Né le 16 juin 1973 à Paris, Thomas Dutronc est le fils de Françoise Hardy et de Jacques Dutronc. En 1990, à 17 ans, il obtient son bac C avec mention et s’inscrit en fac d’arts plastiques. Mais l’année de sa majorité, il découvre la guitare et se prend de passion pour l’instrument. Alors qu’il était plutôt branché rap, il apprend à jouer en explorant une terre inconnue, celle du jazz et plus précisément, du jazz manouche, celui qui ensorcelle à la guitare sèche.

Musicien doué, il marche sur les traces de son idole, Django Reinhardt, en intégrant plusieurs formations gitanes avec lesquelles il parfait son style. En marge de ce discret apprentissage, il se frotte à d’autres univers, en donnant un coup de main à son père en 1995 dans son album Brèves rencontres ou en apparaissant au cinéma dans Le Derrière de Valérie Lemercier (1999) ou Confession d’un dragueur d’Alain Soral (2001). Il écrit également des chansons et compose des morceaux, pour Henri Salvador, pour Jacno ou d’autres. Pour sa mère, il devient même arrangeur.

Thomas Dutronc 3Mais le jazz reste la pierre angulaire de son existence. En 2005, il participe au festival Jazz in Marciac et impressionne les spécialistes par son touché de cordes. Il part ensuite en tournée dans toute la France avec son quartet, Thomas Dutronc et les esprits manouches, dans un périple musical qui va durer deux ans.

En octobre 2007, Thomas Dutronc sort son premier album, Comme un manouche sans guitare, qui lui vaut deux nominations aux Victoires de la musique et qui laisse entrevoir une belle carrière de jazzman. Quatre ans plus tard, Thomas Dutronc sort son deuxième opus solo, intitulé Silence on tourne, on tourne en rond.

Dans le cadre du festival Cordes Sensibles 2014Thomas Dutronc se produira en formation « 3 guitares + contrebasse ». Il a choisi de se mettre en scène au plus proche du public. Dans une intimité acoustique, au cœur même de la musique et des paroles, les guitares folks, blues, manouches, laissent place au ukulélé, au banjo, aux chansons, au swing…


Coups de cœur vidéo:

Comme un manouche sans guitare

 

Extraits de Jazz in Marciac

 

Partager cette page: Facebooktwittergoogle_pluslinkedin